Docteur Alexandre BAUD
Chirurgie Orthopédique et Traumatologie Sportive - Marseille

PRP

Plasma Riche en Plaquettes (PRP)

L’arthrose est la maladie articulaire la plus fréquente dans le monde et conduit à la destruction du cartilage par des processus inflammatoires associés à différents facteurs de risque. Les traitements ont longtemps été uniquement symptomatiques. Désormais la recherche se focalise sur la lutte contre l’inflammation et la stimulation de la production de cartilage.

 

C’est dans cet optique qu’a vu le jour les injections de Plasma Riche en Plaquettes (PRP). Initialement décrites chez les sportifs pour traiter des tendinopathies, son utilisation s’est élargie à l’arthrose depuis quelques années.

 

Pour le moment, les thérapies ciblées par des molécules anti-inflammatoires (Anticorps monoclonaux ciblant l’interleukine1 ou le TNF-alpha) ou des molécules destinées à stimuler la production de cartilage (FGF18,) n’ont pas réussi à démontrer leur efficacité.

Qu'est-ce que le Plasma Riche en Plaquettes

Le sang se compose de cellules (globules rouges, globules blancs, plaquettes) et de plasma. Ce-dernier constitue 55% du volume sanguin total et se compose d’eau et de protéines tels que les immunoglobulines, les facteurs anticoagulants, le fibrinogène, l’albumine…

 

Le PRP est une thérapie autologue, ce qui signifie qu’il est obtenu à partir d’une prélèvement de votre propre sang. Il s’agit d’un produit biologique obtenu par la centrifugation du sang dans un tube contenant en plus un anticoagulant. Cette préparation permet dans un premier temps de séparer les différents composants du sang. Le plasma (pauvre en plaquettes) se retrouve alors en surface. Le plasma riche en plaquettes et en fibrinogène se situe au milieu. Et les cellules (globules rouges et globules blancs) se concentrent au fond du tube.

 

La deuxième étape consiste à retirer les globules rouges et les globules blancs afin d’obtenir un plasma riche en facteurs de croissances et en plaquettes. Le séparateur cellulaire permet d’augmenter la concentration en plaquettes et en facteurs de croissance. Chaque préparation est variable en termes de concentration de plaquettes et de facteurs de croissance.

 

Ces deux éléments sont impliqués dans la différenciation et la prolifération cellulaire (chondrocytes) et permettent de stimuler la régénération tissulaire de certains tissus tels que le cartilage ou les tendons.

Qui peut bénéficier d'une injection de PRP?

Le traitement par PRP, très médiatisé ces dernières années grâce aux résultats obtenus chez des athlètes de haut niveau. Ces injections s’adressent aux personnes souffrant d’une tendinite (rotule, quadriceps, tendon d’Achille, aponévrosite plantaire, coiffe des rotateurs…) ou d’arthrose du genou et de la hanche.

 

Les contre-indications à ces injections sont rares : trouble de l’hémostase, maladie des plaquettes, infection ou tumeur au voisinage.

Arthrose

L’arthrose est une maladie articulaire fréquente et invalidante. Les effets du PRP sur la capacité de régénération in vitro et in vivo du cartilage ont été clairement identifiés. Il n’existe pour le moment aucun autre traitement ayant démontré un effet similaire. L’injection de PRP fait donc désormais partie de l’arsenal thérapeutique pour lutter contre la maladie arthrosique.

Tendinite

Les lésions tendineuses sont très fréquentes chez les sportifs. Elles sont longues à traiter et récidivent souvent. Le tendon étant peu vascularisé, le processus de guérison peut être interrompu, ce qui conduit à la formation de tissus fibreux, à la perte d’élasticité et à la chronicité de la lésion. L’injection de PRP joue un rôle physiologique en induisant le processus de guérison. Il s’agit donc d’une option intéressante pour les patients atteins d’une tendinite chronique en échec de traitement.

Comment se déroule l'injection de PRP dans la Gonarthrose?

L’injection de PRP se déroule au cours d’une consultation dédiée à Marseille d’une durée d’environ 20 à 30 minutes dans le :

Centre Médical REMEDEX

120 rue Jean Mermoz, 13008 Marseille.

Auparavant, il vous sera demandé de créer votre profil sur la plateforme en ligne REMEDEX et de remplir un questionnaire avec la plus grande attention. Il s’agit du « WOMAC». Cet outil en ligne nous permettra de connaitre l’état clinique de votre genou afin d’en apprécier l’atteinte arthrosique, et de suivre l'efficacité de votre traitement. Il sera à remplir au troisième puis au sixième mois après votre injection pour évaluer votre amélioration clinique.

Votre consultation comprend plusieurs étapes : prélèvement sanguin, préparation du PRP puis injection intra-articulaire après désinfection cutanée de votre genou. Vous resterez dans la salle de consultation durant toutes ces étapes.

 

Nous nous engageons à vous fournir un PRP dont la préparation a été validée, dont l’efficacité a été démontrée au cours d’études scientifiques et à vous fournir un compte rendu détaillant la composition cellulaire du produit qui vous a été injecté.

 

Il est fortement recommandé de ne pas prendre d'Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS) la semaine suivant l'injection de Plasma Riche en Plaquettes car ce traitement diminue l'efficacité du PRP.

Les étapes de votre prise en charge

Examen de votre genou

Prélèvement sanguin

Centrifugation

Injection de PRP

Quels sont les objectifs des injections de PRP?

La préparation du PRP a pour objectif d’obtenir 6 à 12mL de produit à injecter, avec un taux de plaquettes > 90%, et un taux quasiment nul de globules blancs et de globules rouges.

 

De nombreuses études internationales ont montré que chez les patients atteints d’arthrose du genou modérée à sévère, une seule injection de ce PRP a permis d’objectiver un bénéfice clinique significatif de plus de 80% des patients. Cette amélioration peut s’objectiver jusqu’à 6 mois après l’injection.

 

L’ensemble des données obtenues grâce à vous, en remplissant le score fonctionnel KOOS, est colligé pour chaque patient et entrent dans une base de données internationale (Data) permettant de connaître la réelle efficacité du traitement proposé.

Quels sont les risques des injections de PRP?

Le PRP est un produit issu du propre sang du patient donneur. Il n’y a donc aucun risque allergique. Le principal risque est la douleur au niveau du site d’injection. L’infection et les hématomes sont relativement rares.

 

Tout signe de gonflement, de fièvre, de douleurs intenses malgré la prise d’un antalgique de palier 1 (paracétamol) doit être signalé à votre chirurgien le plus rapidement possible.

Nous contacter

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le Plasma Riche en Plaquettes ou programmer une consultation dédiée au PRP, vous pouvez prendre rendez vous sur Doctolib ou nous adresser votre demande par mail en cliquant sur les liens suivants.

Accès au Centre REMEDEX

Centre REMEDEX

120 Rue Jean Mermoz
13008 Marseille
FRANCE

Informations complémentaires

Accessibilité :

  • En Voiture : Parking visiteur à la Clinique Juge accessible par la rue Jean Mermoz.
  • En Bus : Ligne 86 arrêt Clinique Juge.
  • En Métro : Ligne M2 arrêt Rond Point du Prado, 6min à pied (450m)

 

On en parle dans la Presse

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.